Les Plus Lus

  • Un autre cœur

    Serait-ce un autre cœur que la Nature donne À ceux qu’elle préfère et destine à vieillir, Un cœur calme et glacé que toute ivresse étonne, Qui ne saurait aimer et ne veut pas souffrir ? Ah ! qu’il ressemble peu, dans son repos tranquille, À ce cœur d’autrefois qui s’agitait si fort ! Cœur enivré […] Plus

    Lire la suite

  • La rose

    À Madame M. Quand la rose s’entr’ouvre, heureuse d’être belle, De son premier regard elle enchante autour d’elle Et le bosquet natal et les airs et le jour. Dès l’aube elle sourit ; la brise avec amour Sur le buisson la berce, et sa jeune aile errante Se charge en la touchant d’une odeur enivrante […] Plus

    Lire la suite

  • Le fantôme

    D’un souffle printanier l’air tout à coup s’embaume. Dans notre obscur lointain un spectre s’est dressé, Et nous reconnaissons notre propre fantôme Dans cette ombre qui sort des brumes du passé. Nous le suivons de loin, entraînés par un charme À travers les débris, à travers les détours, Retrouvant un sourire et souvent une larme […] Plus

    Lire la suite

  • L’abeille

    Quand l’abeille, au printemps, confiante et charmée, Sort de la ruche et prend son vol au sein des airs, Tout l’invite et lui rit sur sa route embaumée. L’églantier berce au vent ses boutons entr’ouverts ; La clochette des prés incline avec tendresse Sous le regard du jour son front pâle et léger. L’abeille cède […] Plus

    Lire la suite

  • Adieux à la poésie

    Mes pleurs sont à moi, nul au monde Ne les a comptés ni reçus, Pas un oeil étranger qui sonde Les désespoirs que j’ai conçus L’être qui souffre est un mystère Parmi ses frères ici-bas ; Il faut qu’il aille solitaire S’asseoir aux portes du trépas. J’irai seule et brisant ma lyre, Souffrant mes maux […] Plus

    Lire la suite

  • Renoncement

    Depuis que sous les cieux un doux rayon colore Ma jeunesse en sa fleur, ouverte aux feux du jour, Si mon cœur a rêvé, si mon cœur rêve encore Le choix irrévocable et l’éternel amour, C’est qu’aux jours périlleux, toujours prudent et sage, Au plus digne entre tous réservant son trésor, Quand un charme pourrait […] Plus

    Lire la suite

  • Le nuage

    Levez les yeux ! C’est moi qui passe sur vos têtes, Diaphane et léger, libre dans le ciel pur ; L’aile ouverte, attendant le souffle des tempêtes, Je plonge et nage en plein azur. Comme un mirage errant, je flotte et je voyage. Coloré par l’aurore et le soir tour à tour, Miroir aérien, je […] Plus

    Lire la suite

  • Daphné

    Lorsque le dieu du jour, plein d’amoureuse audace, Dédaignant tout à coup l’Olympe et ses plaisirs, Sans char, la lyre en main, s’élançait sur la trace De la nymphe de ses désirs, Celle-ci, jusqu’au bout insensible et rétive, Le laissa s’égarer en des sentiers ingrats ; Puis, quand il la saisit, la jeune fugitive Se […] Plus

    Lire la suite

  • Le déluge

    Tu l’as dit : C’en est fait ; ni fuite ni refuge Devant l’assaut prochain et furibond des flots. Ils avancent toujours. C’est sur ce mot, Déluge, Poète de malheur, que ton livre s’est clos. Mais comment osa-t-il échapper à ta bouche ? Ah ! pour le prononcer, même au dernier moment, Il fallait ton […] Plus

    Lire la suite

  • La guerre

    I Du fer, du feu, du sang ! C’est elle ! c’est la Guerre Debout, le bras levé, superbe en sa colère, Animant le combat d’un geste souverain. Aux éclats de sa voix s’ébranlent les armées ; Autour d’elle traçant des lignes enflammées, Les canons ont ouvert leurs entrailles d’airain. Partout chars, cavaliers, chevaux, masse […] Plus

    Lire la suite

  • L’idéal

    I Idéal ! Idéal ! sur tes traces divines, Combien déjà se sont égarés et perdus ! Les meilleurs d’entre nous sont ceux que tu fascines ; Ils se rendent à toi sans s’être défendus. Ce n’est point lâcheté, mais fougue involontaire, Besoin d’essor, dégoût de tout ce qui périt, Pur désir d’échapper a l’affreux […] Plus

    Lire la suite

  • À une artiste

    Puisque les plus heureux ont des douleurs sans nombre, Puisque le sol est froid, puisque les cieux sont lourds, Puisque l’homme ici-bas promène son cœur sombre Parmi les vains regrets et les courtes amours, Que faire de la vie ? Ô notre âme immortelle, Où jeter tes désirs et tes élans secrets ? Tu voudrais […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.