Dernières histoires

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • Sujet de la comédie des fleurs

    L’auteur étant prié par des belles dames de leur faire promptement une pièce de théâtre pour représenter à la campagne, et se voyant pressé de leur écrire le sujet qu’il avait choisi pour cette comédie, à laquelle il n’avait point pensé, leur envoya les vers qui suivent. Puisqu’il vous plaît que […]

  • Crimen amoris

    (A Villiers de l’IsleAdam) Dans un palais, soie et or, dans Ecbatane, De beaux démons, des satans adolescents, Au son d’une musique mahométane, Font litière aux Sept Péchés de leurs cinq sens. C’est la fête aux Sept Péchés : ô qu’elle est belle ! Tous les désirs rayonnaient en feux brutaux […]

  • Consolation à Caritée, sur la mort de son mari

    Ainsi quand Mausole fut mort Artémise accusa le sort : De pleurs se noya le visage : Et dit aux astres innocents Tout ce que fait dire la rage, Quand elle est maîtresse des sens. Ainsi fut sourde au réconfort, Quand elle eut trouvé dans le port La perte qu’elle avait […]

  • Le Coq et le Renard

    Sur la branche d’un arbre était en sentinelle Un vieux Coq adroit et matois. ‘Frère, dit un Renard, adoucissant sa voix, Nous ne sommes plus en querelle : Paix générale cette fois. Je viens te l’annoncer ; descends, que je t’embrasse. Ne me retarde point, de grâce ; Je dois faire […]

  • La Souris métamorphosée en fille

    Une Souris tomba du bec d’un ChatHuant : Je ne l’eusse pas ramassée ; Mais un Bramin le fit ; je le crois aisément : Chaque pays a sa pensée. La Souris était fort froissée : De cette sorte de prochain Nous nous soucions peu : mais le peuple bramin Le […]

  • Le bonheur de ce monde

    Sonnet Avoir une maison commode, propre et belle, Un jardin tapissé d’espaliers odorans, Des fruits, d’excellent vin, peu de train, peu d’enfans, Posseder seul sans bruit une femme fidèle, N’avoir dettes, amour, ni procès, ni querelle, Ni de partage à faire avecque ses parens, Se contenter de peu, n’espérer rien des […]

  • L’école

    Les p’tiots matineux sont ‘jà par les ch’mins Et, dans leu’ malett’ de grousse touél’ blue Qui danse et berlance en leu’ tapant l’cul, I’s portent des liv’s à coûté d’leu pain. L’matin est joli coumm’ trent’-six sourires, Le souleil est doux coumm’ les yeux des bêtes… La vie ouvre aux […]

  • À Juana

    Ô ciel ! je vous revois, madame, De tous les amours de mon âme Vous le plus tendre et le premier. Vous souvient-il de notre histoire ? Moi, j’en ai gardé la mémoire : C’était, je crois, l’été dernier. Ah ! marquise, quand on y pense, Ce temps qu’en folie on […]

  • Le firmament est plein de la vaste clarté

    Le firmament est plein de la vaste clarté ; Tout est joie, innocence, espoir, bonheur, bonté. Le beau lac brille au fond du vallon qui le mure ; Le champ sera fécond, la vigne sera mûre ; Tout regorge de sève et de vie et de bruit, De rameaux verts, d’azur […]