Poésie, poètes, ressources et plus

  • La maison des morts

    À Maurice Raynal.

    S’étendant sur les côtes du cimetière
    La maison des morts l’encadrait comme un cloître
    À l’intérieur de ses vitrines
    Pareilles à celles des boutiques de modes
    Au lieu de sourire debout
    Les mannequins grimaçaient pour l’éternité

    Arrivé à Munich depuis

    Continuer la lecture
    La maison des morts
    Notez ce poème
  • Je n’écris point d’amour, n’étant point amoureux

    Sonnet LXXIX.

    Je n’écris point d’amour, n’étant point amoureux,
    Je n’écris de beauté, n’ayant belle maîtresse,
    Je n’écris de douceur, n’éprouvant que rudesse,
    Je n’écris de plaisir, me trouvant douloureux :

    Je n’écris de bonheur, me trouvant

    Continuer la lecture
    Je n’écris point d’amour, n’étant point amoureux
    Notez ce poème
  • Le joujou du pauvre

    Je veux donner l’idée d’un divertissement innocent. Il y a si peu d’amusements qui ne soient pas coupables !

    Quand vous sortirez le matin avec l’intention décidée de flâner sur les grandes routes, remplissez vos poches de petites inventions à un sol, — telles que le polichinelle

    Continuer la lecture
    Le joujou du pauvre
    Notez ce poème
  • L’art poétique (Chant IV)

    Dans Florence, jadis, vivait un médecin,
    Savant hâbleur, dit-on, et célèbre assassin.
    Lui seul y fit longtemps la publique misère :
    Là, le fils orphelin lui redemande un père ;
    Ici, le frère pleure un frère empoisonné.
    L’un meurt vide de sang, l’autre

    Continuer la lecture
    L’art poétique (Chant IV)
    Notez ce poème
  • Regard jeté dans une mansarde

    I.

    L’ÉGLISE est vaste et haute. À ses clochers superbes
    L’ogive en fleur suspend ses trèfles et ses gerbes ;
    Son portail resplendit, de sa rose pourvu ;
    Le soir fait fourmiller sous la voussure énorme
    Anges, vierges, le ciel, l’enfer sombre et difforme,

    Continuer la lecture
    Regard jeté dans une mansarde
    Notez ce poème