Fantaisie

Voici les jours où les pommiers
S’éveillent dans leur neige rose ;
L’aube des soleils printaniers
Caresse la splendeur des roses ;
L’azur immaculé des cieux,
Par l’onde calme est reflété…
Et les beaux oiseaux amoureux
Vont chanter.

Voici les soirs où le verglas
Alourdit la grâce des branches :
La tige souple des lilas
Sous le fardeau tristement penche ;
Dans l’air glacial et brumeux
On entend l’aquilon gémir…
Et les petits oiseaux frileux
Vont souffrir.

Voici les nuits où l’ombre éteint
Tout ce qui brille sur la terre ;
L’aile de l’aveugle destin
Palpite dans le noir mystère.
Quand sonne l’heure des adieux,
Le même sort vient tout flétrir…
Et les oiseaux mélodieux
Vont mourir.

Voter pour ce poème!

Charles Gill Apprenti Poète

Par Charles Gill

Charles Gill (21 octobre 1871 - 16 octobre 1918) est un poète, conteur et peintre québécois.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une goutte de pluie dans notre océan de poésie. Ajoutez votre averse, à la manière de Hugo.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

A Victor Hugo

Premier amour