Poésie, poètes, ressources et plus

  • Aux dames pour les demi-dieux marins, conduits par Neptune

    Ô qu’une sagesse profonde,
    Aux aventures de ce monde
    Préside souverainement :
    Et que l’audace est mal apprise
    De ceux qui font une entreprise,
    Sans douter de l’événement.

    Le renom que chacun admire,
    Du prince qui tient cet empire,
    Nous avait fait ambitieux,
    De

    Continuer la lecture
    Aux dames pour les demi-dieux marins, conduits par Neptune
    Notez ce poème
  • Les Funérailles du général Foy

    À la France

    Rome, villa Paolina.

    Non, tu ne connais pas encor
    Ce sentiment d’ivresse et de mélancolie
    Qu’inspire d’un beau jour la splendeur affaiblie.
    Toi qui n’as pas vu les flots d’or,
    Où nage à son couchant un soleil d’Italie,
    Inonder du Forum l’enceinte

    Continuer la lecture
    Les Funérailles du général Foy
    Notez ce poème
  • L’enfance n’est sinon qu’une stérile fleur

    L’enfance n’est sinon qu’une stérile fleur,
    La jeunesse qu’ardeur d’une fumière* vaine,
    Virilité qu’ennui, que labeur, et que peine,
    Vieillesse que chagrin, repentance, et douleur ;

    Nos jeux que déplaisirs, nos bonheurs que malheur,
    Nos trésors et nos

    Continuer la lecture
    L’enfance n’est sinon qu’une stérile fleur
    Notez ce poème
  • Le Jardinier et son Seigneur

    Un amateur du jardinage,
    Demibourgeois, demimanant,
    Possédait en certain Village
    Un jardin assez propre, et le clos attenant.
    Il avait de plant vif fermé cette étendue.
    Là croissait à plaisir l’oseille et la laitue,
    De quoi faire à Margot pour sa fête

    Continuer la lecture
    Le Jardinier et son Seigneur
    Notez ce poème
  • Amours d’Élise

    Est-ce toy, chère Élise ?

    Racine, Esther.

    I
    C’est là qu’elle priait. Là, sur ces blanches dalles

    Où je foule à mes pieds des tombes féodales.

    Vaguement enivré de la pompe des soirs,

    D’orgues, de chants divins, d’étoffes, d’encensoirs

    Et de beaux corps de femme à genoux sur la pierre,

    Je

    Continuer la lecture
    Amours d’Élise
    Notez ce poème
  • 27 août 0 h 30

    Le juge Ahmed D.

    quadragénaire qui occupe depuis quelques années

    un haut poste à la Cour suprême

    avait été retenu

    jusqu’à cette heure tardive

    au ministère

    « affaire grave et urgente »

    Ses traits étaient tirés

    et il eut du mal à se donner bonne contenance

    avant de franchir le seuil

    Continuer la lecture
    27 août 0 h 30
    Notez ce poème