Poésie, poètes, ressources et plus

  • Tristesse d’Olympio

    Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes.
    Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes
    Sur la terre étendu,
    L’air était plein d’encens et les prés de verdures
    Quand il revit ces lieux où par tant de blessures
    Son cœur s’est répandu !

    L’automne

    Continuer la lecture
    Tristesse d’Olympio
    Notez ce poème
  • Ballade à la lune

    C’était, dans la nuit brune,
    Sur le clocher jauni,
    La lune
    Comme un point sur un i.

    Lune, quel esprit sombre
    Promène au bout d’un fil,
    Dans l’ombre,
    Ta face et ton profil ?

    Es-tu l’oeil du ciel borgne ?
    Quel chérubin cafard
    Nous lorgne
    Sous ton masque blafard ?

    N’es-tu

    Continuer la lecture
    Ballade à la lune
    Notez ce poème
  • Si celui qui s’apprête à faire un long voyage

    Sonnet XXVI.

    Si celui qui s’apprête à faire un long voyage
    Doit croire celui-là qui a là voyagé,
    Et qui des flots marins longuement outragé,
    Tout moite et dégouttant s’est sauvé du naufrage,

    Tu me croiras, Ronsard, bien que tu sois plus sage,
    Et quelque peu encor (ce crois-je)

    Continuer la lecture
    Si celui qui s’apprête à faire un long voyage
    Notez ce poème
  • écritures saintes

    A
    Paul et
    Virginie

    au tenon et à la mortaise

    à la chèvre et au chou

    à la paille et à la poutre

    au-dessus et au-dessous du panier

    à
    Saint-Pierre et à
    Miquelon

    à la une et à la deux

    à la mygale et à la fourmi

    au zist et au zest

    à votre santé et à la mienne

    au bien et au mal

    à
    Dieu et au
    Diable

    à

    Continuer la lecture
    écritures saintes
    Notez ce poème
  • Le passeur d’eau

    Le passeur d’eau, les mains aux rames,
    A contre flot, depuis longtemps,
    Luttait, un roseau vert entre les dents.

    Mais celle hélas! Qui le hélait
    Au delà des vagues, làbas,
    Toujours plus loin, par au delà des vagues,
    Parmi les brumes reculait.

    Les fenêtres, avec leurs yeux,
    Et le cadran

    Continuer la lecture
    Le passeur d’eau
    Notez ce poème