Dernières histoires

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • Ballade de la ruine

    Je viens de revoir le pays, Le beau domaine imaginaire Où des horizons éblouis Me venaient des parfums exquis. Ces parfums et cette lumière Je ne les ai pas retrouvés. Au château s’émiette la pierre. L’herbe pousse entre les pavés. La galerie où les amis Venaient faire joyeuse chère Abrite en […]

  • Le tour de l’île

    Pour supporter le difficile Et l’inutile Y a l’ tour de l’île Quarante-deux milles De choses tranquilles Pour oublier grande blessure Dessous l’armure Été, hiver, Y a l’tour de l’île L’Île d’Orléans L’Île c’est comme Chartres C’est haut et propre Avec des nefs Avec des arcs, des corridors Et des falaises […]

  • Le songe

    Tableau III. Le sommeil a touché ses yeux ; Sous des pavots délicieux Ils se ferment, et son cœur veille, À l’erreur ses sens sont livrés. Sur son visage, par degrés, La rose devient plus vermeille ; Sa main semble éloigner quelqu’un ; Sur le duvet elle s’agite ; Son sein […]

  • Chien errant

    Il essaie des fois de défaire ce nœud Essentiel, sa force, sa faiblesse Une couronne imaginaire posée sur la tête, Une brioche croquée dans la pénombre, Loin du regard des autres Le soleil brille sur lui Il ne le voit pas L’estragon de son hémisphère, Il pourrait laisser ses bagages derrière […]

  • Stances

    Le destin avec ma famille M’a traîné loin de cette ville En ces lieux où je me déplais. Hélas ! je suis à la campagne, Où je ne sais ce que je fais, Sinon des châteaux en Espagne. J’y fuis celui qui s’embarrasse Dans les fatigues de la chasse, Où souvent […]

  • Le palais des mirages

    Perdu dans le désert, l’explorateur casqué de blanc voit se dresser à l’horizon les tours majestueuses, d’une ville inconnue. Corsaire Sanglot passe à trois heures de l’après-midi dans le jardin des Tuileries, se dirigeant vers la Concorde. À la même heure, Louise Lame descend la rue Royale. Arrivée à la hauteur […]

  • L’invention

    La terre ouvrant son sein, ses ressorts, ses miracles, Ses germes, ses coteaux, dépouille de Thétis ; Les nuages épais, sur elle appesantis, De ses noires vapeurs nourrissant leur tonnerre, Et l’hiver ennemi pour envahir la terre Roi des antres du Nord ; et de glaces armés, Ses pas usurpateurs sur […]

  • Révélation du monde

    Vers le milieu de l’après-midi, Corsaire Sanglot se trouva (ou se retrouva) sur un boulevard planté de platanes. Eût-il cheminé longtemps si son attention n’avait été attirée par une femme nue reposant sur le trottoir. Jadis, sur cette gorge, Louise Lame avait mis des baisers scandaleux à l’égard de la populace. […]

  • Promesse de l’irréel

    J’ai ma tristesse dans ma chair et ma joie dans les livres. Celui-ci s’est ouvert pour que j’y trouve un droit de vivre plus acceptable que mon dû. Je me nourris de fables et de malentendus. Je ne sais pas si mes semblables comprennent que mon seul bonheur est dans l’imaginaire. […]

  • Figuratifs de l’imaginaire

    Quand l’homme, en fin de querelle, a égrené tout son chapelet d’injures, il hausse les épaules pousse un grand soupir et dit: «Figure!» Puis, ne précisant pas, s’en va. Un autre jour, racontant ce qui s’est passé la veille et qu’il a trouvé surprenant il dit : « Figurez-vous que pas […]

  • Le Songe

    Le sommeil a touché ses yeux ; Sous des pavots délicieux Ils se ferment, et son coeur veille. A l’erreur ses sens sont livrés. Sur son visage par degrés La rose devient plus vermeille ; Sa main semble éloigner quelqu’un : Sur le duvet elle s’agite ; Son sein impatient palpite […]