Les Plus Lus

  • Hot C'était OKC'était OK IncroyableIncroyable

    Les pauvres gens

    Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d’ombre et l’on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l’encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d’un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit aux […] Plus

    Lire la suite

  • Tristesse d’Olympio

    Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes. Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes Sur la terre étendu, L’air était plein d’encens et les prés de verdures Quand il revit ces lieux où par tant de blessures Son cœur s’est répandu ! L’automne souriait ; les coteaux vers la plaine […] Plus

    Lire la suite

  • J’aime qui m’aime

    J’aime qui m’aime, autrement non ; Et non pourtant, je ne hais rien, Mais voudrait que tout fut bien, À l’ordonnance de Raison. Je parle trop, las ! se fait mon ! Au fort, en ce propos me tient : J’aime qui m’aime, autrement non, Et non pourtant je ne hais rien. De pensées son […] Plus

    Lire la suite

  • Travail bienheureux

    Je choisis la marche en arrière pour arriver au sommet de mes pensées. Pour ce moment de liberté, Je grimperais trois fois, et chaque fois d’un différent coté. Je n’ai besoin de luxes pour me sentir satisfaite. Seulement le travail que je dois faire dans ma tête me donne des espoirs. Et qu’importe la sueur […] Plus

    Lire la suite

  • Sagesse

    À MADEMOISELLE LOUISE B. I. – Ainsi donc rien de grand, rien de saint, rien de pur, Rien qui soit digne, ô ciel ! de ton regret d’azur ! Rien qui puisse anoblir le vil siècle où nous sommes, Ne sortira du cœur de l’homme enfant des hommes ! Homme ! esprit enfoui sous les […] Plus

    Lire la suite

  • Nouvel amour

    Comment savoir d’avance Si ce nouvel amour sera la vague immense Qui transportera l’âme ivre d’émotion, Jusqu’où s’annonce, enfin, la révélation, Ou s’il ira se perdre en fol espoir vivide, En trépignements dans le vide ? À sa famille de pensées Une femme nous présenta ; Ravi, nous avons dit, en phrases nuancées, Vers quel […] Plus

    Lire la suite

  • Fantômes

    I. Hélas ! que j’en ai vu mourir de jeunes filles ! C’est le destin. Il faut une proie au trépas. Il faut que l’herbe tombe au tranchant des faucilles ; Il faut que dans le bal les folâtres quadrilles Foulent des roses sous leurs pas. Il faut que l’eau s’épuise à courir les vallées […] Plus

    Lire la suite

  • L’amour de la Patrie

    L’amour de la Patrie est le premier amour Et le dernier amour après l’amour de Dieu. C’est un feu qui s’allume alors que luit le jour Où notre regard luit comme un céleste feu ; C’est le jour baptismal aux paupières divines De l’enfant, la rumeur de l’aurore aux oreilles Frais écloses, c’est l’air emplissant […] Plus

    Lire la suite

  • Lux

    I. Temps futurs ! vision sublime ! Les peuples sont hors de l’abîme. Le désert morne est traversé. Après les sables, la pelouse ; Et la terre est comme une épouse, Et l’homme est comme un fiancé ! Dès à présent l’œil qui s’élève Voit distinctement ce beau rêve Qui sera le réel un jour […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.