Au loin …la mer du nord

Adossée au littoral
la foule défile dans un flot bruyant,
entre remous et repos.

Sous le soleil
renaissent les sourires.
Sur la digue,
se brisent les souvenirs,
rêves apaisants
bercés par l’écume vibrante.

Chahuté par le vent,
Le temps n’est plus alors rien
Figé en une saison
dont le sable est le témoin.

Nadia Ben Slima, 2016

A Propos de l'Auteur

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des