L’espèce humaine

L’espèce humaine m’a donné

le droit d’être mortel

le devoir d’être civilisé

la conscience humaine

deux yeux qui d’ailleurs ne fonctionnent pas très biea

le nez au milieu du visage

deux pieds deux mains

le langage

l’espèce humaine m’a donné

mon père et ma mère

peut-être des frères on ne sait

des cousins à pelletées

et des arrière-grands-pères

l’espèce humaine m’a donné

ses trois facultés

le sentiment l’intelligence et la volonté

chaque chose de façon modérée

l’espèce humaine m’a donné

trente-deux dents un cœur un foie

d’autres viscères et dix doigts

l’espèce humaine m’a donné

de quoi se dire satisfait

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments