Néraut, Tassin et Grédelu

Néraut, Tassin et Grédelu

Maintiennent l’art fougueux et chaste.

Je préfère à Tancrède lu

Néraut, Tassin et Grédelu.

Comme Quimper, Honolulu

Célèbre ces Talmas sans faste.

Néraut, Tassin et Grédelu

Maintiennent l’art fougueux et chaste.
Décembre 1845.

Voter pour ce poème!

Théodore de Banville Apprenti Poète

Par Théodore de Banville

Etienne Jean Baptiste Claude Théodore Faullain de Banville, né le 14 mars 1823 à Moulins (Allier) et mort le 13 mars 1891 à Paris, est un poète, dramaturge et critique français. Célèbre pour les « Odes funambulesques » et « les Exilés », il est surnommé « le poète du bonheur ».

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie transcende le temps. Écrivez comme Baudelaire, commentez comme Aragon, et laissez votre empreinte.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les vagues de la mer

Corne d’abondance