Des crocs

Il n’est poudre de pigment

ni myrrhe

odeur pensive ni délectation

mais fleur de sang à fleur de peau

carte de sang carte du sang

à vif à sueur à peau

ni arbre coupé à blanc estoc

mais sang qui monte dans l’arbre de chair

à crans à crimes

Rien de remis à pic le long des pierres

à pic le long des os du poids du cuivre des fers des cœurs venins caravaniers de la morsure au tiède fil des crocs

Voter pour ce poème!

Aimé Césaire Apprenti Poète

Par Aimé Césaire

Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots ont le pouvoir de réveiller l'esprit, tel un élixir de Voltaire. Osez commenter.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Dans le Train

Une statue (4)