Clair de Lune

On tangue on tangue sur le bateau

La lune la lune fait des cercles dans l’eau

Dans le ciel c’est le mât qui fait des cercles

Et désigne toutes les étoiles du doigt
Une jeune

Argentine accoudée au bastingage
Rêve à

Paris en contemplant les phares qui dessinent la
côte de

France

Rêve à

Paris qu’elle ne connaît qu’à peine et qu’elle
regrette déjà

Ces feux tournants fixes doubles colorés à éclipses lui
rappellent ceux qu’elle voyait de sa fenêtre d’hôtel sur
les

Boulevards et lui promettent un prompt retour

Elle rêve de revenir bientôt en

France et d’habiter

Paris

Le bruit de ma machine à écrire l’empêche de mener son
rêve jusqu’au bout.

Ma belle machine à écrire qui sonne au bout de chaque
ligne et qui est aussi rapide qu’un jazz

Ma belle machine à écrire qui m’empêche de rêver à
bâbord comme à tribord

Et qui me fait suivre jusqu’au bout une idée

Mon idée

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Blaise Cendrars Apprenti Poète

Par Blaise Cendrars

Blaise Cendrars, de son vrai nom Frédéric-Louis Sauser, est un écrivain d'origine suisse, naturalisé français, né le 1er septembre 1887 à La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel (Suisse), et mort le 21 janvier 1961 à Paris. Il est également connu sous les pseudonymes de Freddy Sausey, Frédéric Sausey, Jack Lee, et Diogène.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est une danse des mots. Invitez-vous sur la piste, dansez avec nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le cri

L’idéal