Rosa, Rosemonde

La plus colérique

Brillait doucement.

La plus colérique

Souffrait chastement.
Rosa.

Rosemonde

Nulle part au monde.
Mais sa main qui ose.

Mais sa main qui veut.

S’armait de quel feu.

S’armail d’une rose.
Et toute sa peur

Et toute sa force

Donnaient à ma sœur

L’épine.

Pécorce.

La fleur.
D’une main qui saigne.

Ma sœur elle tient

La pudique enseigne

Qui lui appartient.
Rosa.

Rosemonde,

Nulle part au monde.

La rose consent

Au prix de ton sang.
La plus colérique

Et ne parlant guère

Fait notre prière

Méchante et logique.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments