Passez en mode sombre, plus agréable pour vos yeux la nuit.

Passez au mode éclairé qui est plus agréable pour vos yeux pendant la journée.

Lexique de termes relatifs à la poésie

Concrète

La poésie concrète est une forme de poésie expérimentale qui ne fait appel ni à la syntaxe ni au rythme mais considère le poème comme un objet sensible indépendamment du sens.

Historique

Le concept de « poésie concrète », ou « concrétisme », apparaît dans les années 1950 avec Eugen Gomringer et Augusto de Campos. En Suède, Öyvind Fahlström publie un recueil de poèmes concrets et un manifeste pour la poésie concrète en 1953. Une exposition collective d’art concret, organisée autour des poètes Augusto et Haroldo de Campos a lieu au Musée d’art moderne de São Paulo en 1956 puis en 1957 au Ministère de la culture à Rio de Janeiro. Leur travaux ont été nommés de « poésie concrète » à la suite de cette exposition . Les poètes présents étaient entre autres Augusto de Campos, Haroldo de Campos et Décio Pignatari, accompagnés pour l’exposition de Ferreira Gullar, Ronaldo Azevedo et Wlademir Dias Pino de Rio de Janeiro. En 1958 un manifeste de poésie concrète fut publié et une anthologie en 1962. Ces poètes brésiliens publient également un manifeste dans la revue Noigandres en 1958. Sylvester Hédouard, un théologiste et poète d’art concret, déclara que c’était une publication dans The times Literary Supplément en 1962 d’une lettre du brésilien E.M. de Melo e Castro (critique, essayiste et artiste plastique) qui réveilla les consciences des écrivains britanniques comme lui, Ian Hamilton Finlay et Edwin Morgan aux possibilités qu’offraient la Poésie concrète . Ceci explique donc l’émergence simultanée de la poésie concrète à l’international, et cette difficulté de cibler un seul chef de file.

C’est donc au même moment que d’autres écrivains européens produisent des travaux similaires, principalement Eugen Gomringer (qui sera considéré en Europe comme le père de la poésie concrète), qui considérait que le poème devait être « une réalité en soi » plus qu’une déclaration sur la réalité, et «et aussi compréhensible que les signes dans les aéroports ou les rues ». La difficulté pour définir un tel style est admis par une déclaration d’ Hédouard « Un poème concret est de manière ambiguë à la fois de la poésie- typographique et à la fois de la typographie-poétique ».

Les artisans de la poésie concrète sont influencés en particulier par le dadaïsme et le futurisme. Mallarmé avec “Un coup de dés jamais n’abolira le hasard”, Apollinaire avec les calligrammes, Pound, E. E. Cummings et Joyce peuvent être considérés comme des précurseurs en ce domaine. Le terme « poésie concrète » est maintenant utilisé pour désigner une grande variété d’innovations et d’expériences poétiques. Il y a actuellement tant de formes de poésie expérimentale, qu’il est difficile d’en donner une définition plus précise. Elle dépasse les frontières des champs artistiques et s’immisce aussi bien dans la sculpture que dans la musique.

Poètes concrets:

Vito Acconci
Carl Andre
Henri Chopin
Augusto de Campos
Haroldo de Campos
Öyvind Fahlström
Robert Filliou
Pierre Garnier
Ilse Garnier
Jochen Gerz
Eugen Gomringer
Lily Greenham
Dick Higgins
Nancy Holt
Ernst Jandl
Joseph Kosuth
Kurt Adolf Mautz
Maurizio Nannucci
Eduard Ovčáček
Robert Smithson
Daniel Spoerri
Williams Emmett
Gerhard Rühm
Joseph Kosuth

Retour au sommet

Connectez-vous

Regénérer un mot de passe

Si vous n’avez pas de compte Créer un compte

Regénérer un mot de passe

Indiquez-nous votre adresse, nous vous enverrons un email pour regénérer un mot de passe.

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe semble invalide ou a expiré.

Connectez-vous

Privacy Policy

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.