Le feu follet

Le feu follet gaiement pétille
A travers champs, prés et marais ;
Mais vite hélas ! tu disparais,
Caprice errant, flamme gentille !
Sans la volonté, le talent
Comme toi, feu follet, scintille
Flambe et meurt, en s’éparpillant.

Voter pour ce poème!

Henri-Frédéric Amiel Apprenti Poète

Par Henri-Frédéric Amiel

Henri-Frédéric Amiel est un écrivain et philosophe suisse, auteur d'un journal intime exceptionnel tant par son volume que par la valeur et l'universalité de son message.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

N'attendez pas, versez vos vers. Notre forum attend votre poésie.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le déchiffrement des esprits

Le livre en trois langues