Chanson : Hé bien ! je consens de mourir…

Hé bien ! je consens de mourir.
Aussi bien l’espoir de guerir
Me flateroit en vain des douceurs de la vie.
Je n’ay plus qu’un moment à desplaire à vos yeux ;
Vous allez voir, belle Silvie,
Quand je ne seray plus, si vous en serez mieux.

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Ce que c’est que la mort

Faubourg