Faubourg

Le soleil boite.

La ville est de guingois comme un voleur

blessé au ventre.

Une statue équestre

perd son héros, général à moustache.

Un employé du gaz donne aux voisins

des leçons de suicide.

Un vieux clochard m’accoste :

<•
Vous n’auriez pas une âme à me prêter

jusqu’aux beaux jours ? »

On a pendu à mon platane favori

quelques enfants très blonds.

Le fleuve sent le cheval dépecé.

Les magasins ne vendent plus que des fémurs

Faubourg maudit !

Je crache sur ma tombe.

Voter pour ce poème!

Alain Bosquet Apprenti Poète

Par Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans le monde de la poésie, chaque mot compte. Votre voix a sa place ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Chanson : Hé bien ! je consens de mourir…

Enfants de la haute ville