La Voix des Voiles

Je vois celui qui parle dans l’ombre et à l’abri des rires avec sa main
Et je pense

Que sa parole monte au plafond plein d’étoiles

Que ses yeux servent de lampe à l’esprit qui traverse
l’air noir pour atteindre le ciel

Le pêcheur cloué contre l’arbre se confond à la
lumière ou encore à l’ombre de l’écorce

Et sa voix timide s’adresse au passant désolé qui ne peut pas comprendre
Aussi personne ne répond

Il y a un cœur qui tremble
Et des larmes qui coulent au revers du veston

Les larmes de celui qui parle de celui qui ne comprend pas

Les paroles voilées de celui qui répond

Tellement bas que personne n’entend
Dans n’importe quel coin de la maison

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Pierre Reverdy Apprenti Poète

Par Pierre Reverdy

Pierre Reverdy, né le 11 septembre 1889 (13 septembre 1889 selon l'état civil) à Narbonne et mort le 17 juin 1960 à Solesmes, est un poète français associé au cubisme et aux débuts du surréalisme. Il a eu une influence notable sur la poésie moderne de langue française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Soyez l'inspiration comme Rimbaud, la passion comme Sartre, et commentez avec l'âme d'un poète.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

18 – Ici je t’aime…

Maison Japonaise