Combien sont-ils?

1 min


Combien sont-ils au fond de moi ?
Une peuplade :

le je, le toi, l’aller ego, l’être établi, le sous-être nomade,

le petit gars, le saligaud.

Combien sont-ils dans chaque mot, qui me dépècent

comme un cochon qu’on a lardé ?
L’anonyme, le nul, la brute épaisse,

la vierge et le joueur de dés.

Combien sont-ils dans chaque verbe, ô l’adultère

de qui se forge un paradis par le songe et le vent : ils déblatèrent

pour un chou-fleur, pour un radis,

pour une églogue sans refrain, une virgule

qui pourrait être un vieux chiffon ?
Combien sont-ils, de l’aube au crépuscule,

le fou, la pute et le bouffon,

à se nourrir du cœur qui sans arrêt se sème

car il n’a rien à récolter que sa propre douleur ou vive ou blême,

comme un écho déshérité

dont on fait les chansons ?
Combien sont-ils, rapaces :

vautours du vide, aigles sans voix, qui survolent mon livre et, à ma place,

n’osent couver que moi ?

Print Friendly, PDF & Email

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Alain Bosquet
Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals