Les Plus Lus

  • L’Aumonyme

    À André Breton 21 heures, le 26.11.1922 En attendant Breton en nattant l’attente Sous quelle tente ? nos tantes ont elles engendré les neveux silencieux que nul ne veut sous les cieux appeler ses cousins en nattant les cheveux du silence ? six lances percent mes pensées en attendant Breton * * * À Benjamin […] Plus

    Lire la suite

  • Histoires de chiens

    Dans l’Aurore, un grand quotidien parisien, le 23 novembre 1972 On pouvait voir le portrait de trois chiens : Tom le setter irlandais Patrick le carlin et Vicky le caniche nain « les trois chiens de la Maison Blanche habillés de rubans multicolores en l’honneur de Noël, chargés habituellement de délasser le Président Nixon des […] Plus

    Lire la suite

  • Quotidien (voyage)

    À ces mots parfois enivrants qui sont le chant de nos pensées et le pont vers nos sentiments, mais peuvent aussi bien nous blesser. À ces images que l’on capture instants dévoilant d’autres vies, d’autres lieux et d’autres allures, qui deviennent un peu nous aussi. À ces pensées qui nous travaillent lorsque la route étale […] Plus

    Lire la suite

  • Dedans

    Porté par les fonds Les anneaux se desserrent La jauge bascule Les morsures se gomment Les étendards du quotidien ont pâli Ma rétine s’inverse Je dérive et je glane : irruptions fabuleuses poumons d’images floraison de graines refusées paysages sans filiation inventaire jamais dévidé grange jamais tarie Continents figures tribus qui me peuplent fermentent et […] Plus

    Lire la suite

  • Promenade

    Un banc, des coteaux, des fleurs, une treille, rayons de soleil me chauffant le dos. Des troncs noirs et hauts. Émois du matin… Que je me sens bien ! Bocages, ramures. Un toit qui rassure. Abri où je dure. Du rêve. Un piano. Des livres à gogo. Pour moi un festin ! Que je me […] Plus

    Lire la suite

  • Sous le bâillon le poème – i

    Bonjour soleil de mon pays qu’il fait bon vivre aujourd’hui que de lumière que de lumière autour de moi Bonjour terrain vague de ma promenade tu m’es devenu familier je t’arpente vivement et tu me vas comme un soulier élégant Bonjour pique-bœuf balourd et philosophe perché là-haut sur cette muraille qui me cache le monde […] Plus

    Lire la suite

  • Les roses

    Les roses éclosent Et la vie les transpose Avec trop de proses Les poètes osent Vendre les roses En différentes doses Le parfum est fait D’odeur sucrose. Un filament d’or Suspendu entre toutes choses En été Le spectacle quotidien De leur délicate et étonnante Beauté expose Une vérité naturelle D’épines protectrices Et de magnifiques Pétales […] Plus

    Lire la suite

  • Prière bohémienne

    À tous les bohémiens, les bohémiennes de ma rue Qui sont pas musiciens, ni comédiens, ni clowns Ni danseurs, ni chanteurs, ni voyageurs, ni rien Qui vont chaque matin, bravement, proprement Dans leur petit manteau sous leur petit chapeau Gagner en employés le pain quotidien Qui sourient aux voisins sans en avoir envie Qui ont […] Plus

    Lire la suite

  • L’orgueil

    Non plus parce qu’il vit d’angoisse et de souffrance, Mais parce qu’à chaque heure il crée une espérance, L’âpre univers est plein de foi. Il n’importe que sous les toits, Dans les demeures, Quand le jour naît ou qu’il décroît, Les prières au Christ en croix Se meurent. Efforts multipliés en tous les lieux du […] Plus

    Lire la suite

  • Vain débat

    Qu’il est grand le recul pour comprendre l’Histoire et bannir les brouillards que le temps véhicule ! Qu’il est grand ce recul ! Mais laissons là l’Histoire et ailleurs allons voir… Autre échelle, autre enjeu, et pourtant même aveu… Qu’il est long le délai pour déchiffrer enfin les clés d’un quotidien que l’on ne soupçonnait […] Plus

    Lire la suite

  • Horloge admirable

    Or, en aujourd’hui et mes heures, Marie du temps quotidien Pour le travail et pour le pain Des vies qui rient, des vies qui pleurent, Je vous salue, Marieauxheures ; Et vous salue, Marieaupeuple, Mon peuple bon de chrétienté, Et si patient d’équité Depuis des temps d’éternité, Et vous salue, Marie, mon peuple. Or les […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.