Les Plus Lus

  • BofBof C'était OKC'était OK J'ai aiméJ'ai aimé IncroyableIncroyable

    Destination : arbre

    Parcourir l’Arbre Se lier aux jardins Se mêler aux forêts Plonger au fond des terres Pour renaître de l’argile Peu à peu S’affranchir des sols et des racines Gravir lentement le fût Envahir la charpente Se greffer aux branchages Puis dans un éclat de feuilles Embrasser l’espace Résister aux orages Déchiffrer les soleils Affronter jour […] Plus

    Lire la suite

  • C'était OKC'était OK BofBof J'ai aiméJ'ai aimé

    L’enfant est mort

    Le village s’est vidé de tous ses combattants Rivé à sa mitraillette dont les rafales de feu viennent d’achever l’enfant L’ennemi tremble d’effroi à l’abri d’un vieux mur Tout est propre autour : le ciel la mer l’été rieur les pins L’ennemi a lancé loin par-delà les collines ses vêtements et son arme son histoire […] Plus

    Lire la suite

  • C'était OKC'était OK BofBof

    La vie voyage

    Aucune marche Aucune navigation N’égalent celles de la vie S’actionnant dans tes vaisseaux Se centrant dans l’îlot du cœur Se déplaçant d’âge en âge Aucune exploration Aucune géologie Ne se comparent aux circuits du sang Aux alluvions du corps Aux éruptions de l’âme Aucune ascension Aucun sommet Ne dominent l’instant Où t’octroyant forme La vie […] Plus

    Lire la suite

  • Chantier du poème

    L’arrivée du poème est multiple. La plupart du temps, il progresse comme une vague qui déroule sa turbulence d’images et de mots. Il s’organise parfois autour d’un mot clef. Mot-noyau, tombant dru, bousculant le vocabulaire pour se chercher plus loin. Mais plus encore : soulèvement du dedans; mouvement en quête de ses rythmes, de sa […] Plus

    Lire la suite

  • Regarder l’enfance

    Jusqu’aux bords de ta vie Tu porteras ton enfance Ses fables et ses larmes Ses grelots et ses peurs Tout au long de tes jours Te précède ton enfance Entravant ta marche Ou te frayant chemin Singulier et magique L’œil de ton enfance Qui détient à sa source L’univers des regards. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Entrée de new york sous l’orage

    (Descriptif avec deux personnages) Surgissant des trottoirs la pluie des gratte-ciel incise à rebours l’averse s’élance vers des fragments d’espace Les trombes d’eau se rabattent sur la ville heurtent ces Goliaths de pierre qui surplombent le marécage humain Au sol l’éclat safran des taxis perce la confusion des hommes et de la brume Parcours linéaire […] Plus

    Lire la suite

  • Jeunesse

    Tu chantes! Pour un temps s’apaise L’univers en tornade que tu portes dans tes flancs Tu danses! Ton corps brûle ses frontières T’emporte hors de ton corps Tu cries! Ta fureur attise l’âme des univers éteints Tous les appels du monde te traversent jeunesse! Tu enfantes le feu. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Tant de corps et tant d’âme

    Captifs de l’étrange machine Qui nous mène de vie à trépas En quel lieu de ce corps en fonction De ce sang qui déambule Se fixe l’être Bâti d’élans de songes de regards Qui parle les langues du silence Qui devance mots et pensées? Qui prononce notre mort Qui instaure notre vie Qui présence ou […] Plus

    Lire la suite

  • Des soleils encore verts

    Plus loin plus loin que nous Forgés d’autres mythes Se hisseront des soleils A face insoupçonnée! Saignant de toutes nos plaies Gonflés de nos racines Se lèveront d’autres soleils Des Soleils encore verts! Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Toi – moi

    Par l’univers-planète univers à toute bride Par l’univers-bourdon dans chaque cellule du corps Par les mots qui s’engendrent Par cette parole étranglée Par l’avant-scène du présent Par vents d’éternité Par cette naissance qui nous décerne le monde Par cette mort qui l’escamote Par cette vie Plus bruissante que tout l’imaginé TOI Qui que tu sois! […] Plus

    Lire la suite

  • Je revenais des autres

    Je revenais des autres chaque fois guéri de moi A l’abri d’un sourire D’un geste qui donnait champ Des moissons d’une parole Je quittais citernes et mirages du chagrin pour une sorte de bonheur Le bonheur? Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Renaître

    Porté par le reflux des sèves Par ces paroles qui font l’été Par ces soleils gorgés d’échos Tu graviras cœurs et sentiers Tu ne cesseras de renaître Taillant brèches et mots Dans la paroi des jours. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.