Pour un cinquantenaire

à
Lilyan
Kestelout

Excède exsude exulte
Elan

il nous faut
Présence construire ton évidence

en contreforts de pachira

en obélisque

en cratère pour menfenil

en rayon de soleil

en parfum de copahu

peu importe en poupe de caravelle en flottille d’almadies en favelles en citadelles en rempart d’andésite en emmêlement de pitons

il n’importe le vent novice de la mémoire des méandres s’offense

à vif que par mon souffle de mon souffle il suffise pour à tous signifier présent et à venir

qu’un homme était là

et qu’il a crié

en flambeau au cœur des nuits

en oriflamme au cœur du jour

en étendard

en simple main tendue

une blessure inoubliable.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments