Paysages métaphysiques – Invocation

O Nature, mère immortelle,

Dieu vivant parmi les dieux morts,

Consolatrice des remords !
Nature, ta puissance est telle

Que, par toi, chantent les douleurs

Et les tombeaux portent des fleurs ;
En toi vit la beauté des mondes,

La pitié des cieux éternels,

L’amour des êtres fraternels !
Silence des forêts profondes,

Voix des blés et plainte des eaux,

Chanson marine des roseaux !
Raison suprême de la vie,

Dieux doux parmi les dieux méchants,

Nature, à toi montent mes chants !
Déesse par les Temps servie,

Tombeau des cultes délaissés,

Solitude des cœurs blessés.
A toi montent mes chants, Nature,

O Mère du soleil vainqueur

Et de celle qui nous torture

Sans jamais lasser notre cœur !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments