Pernambouco

Victor

Hugo l’appelle

Fernandbouc aux

Montagnes

Bleues
Et un vieil auteur que je lis

Ferdinandbourg aux mille
Églises

En indien ce nom signifie la

Bouche

Fendue

Voici ce que l’on voit aujourd’hui quand on arrive du
large et que l’on fait une escale d’une heure et demie

Des terres basses sablonneuses

Une jetée en béton armé et une toute petite grue

Une deuxième jetée en béton armé et une immense grue

Une troisième jetée en béton armé sur laquelle on édifie
des hangars en béton armé

Quelques cargos à quai

Une longue suite de baraques numérotées

Et par-derrière quelques coupoles deux trois clochers et
un observatoire astronomique

Il y a également les tanks de f «

American

Petroleum

C° »
et de la «

Calorie »

Du soleil de la chaleur et de la tôle ondulée

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments