Au plus profond de toutes les expériences humaines, de toutes les crises et de tous les revers, l’amour triomphe enfin,

C’est l’amour vrai et pur qui nous purifie de l’égoïsme et nous
enseigne le sacrifice, la loyauté et le don.
La perte en amour c’est une réfraction du cœur pour un temps , mais
il retombe en amour encore .
L’amour tient deux cœurs en un.
Quand l’amour résiste à l’absence, à l’éloignement et à toute
privation, il fait preuve d’une grande fidélité.
Il n’y a pas de philosophie dans l’amour, mais cela nous donne une
nouvelle philosophie dans la vie.
Il vaut mieux se noyer dans l’amour que se noyer dans la perte.
Le miracle de l’amour est qu’il donne à la vie un sens sublime.
Au plus profond de toutes les expériences humaines, de toutes les
crises et de tous les revers, l’amour triomphe enfin, annonçant la
naissance d’un monde nouveau avec une vision humaine plus éthique.
Le courage d’un homme n’a d’égal que le coeur d’une femme aimante.
L’amour est une couronne qui s’élève au-dessus de tous les cœurs, il
ne fait pas la différence entre un prince et un pauvre.
L’amour est un esprit angélique qui nage au plus profond de nos cœurs
et dans l’espace de vie pour donner une couleur angélique à nos vies
lorsque nous vivons l’amour.
Au plus profond de toutes les expériences humaines, de toutes les
crises et de tous les revers, l’amour triomphe enfin, annonçant la
naissance d’un monde nouveau avec une vision humaine plus éthique.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie a besoin de vos mots pour s'épanouir. Participez à notre jardin de vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Quand les jours nous jugent, sachons qu’on a beaucoup péché dans la vie. Nous déplorons les jours qui ne reviennent pas et oublions de profiter de nos jours présents, Quels autres jours nous donneras-tu le ciel. Une fois, j’ai cherché les jours où je n’ai pas vécu, et j’ai trouvé la vie qui me ramène aux jours que j’ai jetés dans l’oubli.. Les jours sans amour, sans vraies amitiés, sans belles ambitions, sont des jours absurdes. Si nos jours s’éparpillaient en un jour d’orage dans le ciel, chacun connaîtrait ses jours. On est en harmonie avec la vie quand les jours nous consolent dans nos drames. Les plus beaux jours sont ceux entrecoupés de rêves et d’espoirs. Les jours qu’on ne veut pas rencontrer sont ceux où la douleur se renouvelle à son plus haut niveau. Les vieux jours nous manquent car ils portent avec eux la brise de l’enfance et de la jeunesse. Il y a des jours désordonnés sans souvenirs mais il n’y a pas de souvenirs sans jours. Le génie des jours est qu’il ne nous prive pas de certains de nos rêves, peu importe la dureté de la vie. Le don de jours n’est pas déterminé par le temps ou le lieu, car il est donné du ciel.

Si j’étais coupable, je tuerais le malheur dans cette vie.