Quand je me suis levée avec le petit jour

Quand je me suis levée avec le petit jour,
Au coin de la vitre bleutée
La lune toute ronde et d’un pâle velours
Penchait sa figure effacée.

La brume caressait les arbres du lointain
Dans son eau tranquille et brouillée ;
Du fond de l’horizon une hirondelle vint
Reconnaître l’aube mouillée.

Elle glissa. Le givre avait blanchi les prés,
Et toute mon âme saisie,
J’écoutais sous le ciel le murmure ignoré
D’une flottante mélodie.

Voter pour ce poème!

Cécile Sauvage Apprenti Poète

Par Cécile Sauvage

Femme de lettres et poétesse française , « poétesse de la maternité », Cécile Sauvage est née à La Roche-sur-Yon le 20 juillet 1883 et morte le 26 août 1927 à Paris.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étincelle dans notre feu sacré. Enflammez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Oh la toujours plus rase solitude

Ô coeur léger, ô courage mal seur