Tu t’ennuies…

Tu t’ennuies ? —

— Elle dure

cette pluie

qui est dure.
Je prends ma

pipe en glaise

que j’allume à

une braise.
Tu es loin

et tu penses

dans un coin

aux vacances.
Les pavés

par la pluie

sont lavés.

Je m’ennuie.
Aux carreaux

blancs, j’écoute

tomber l’eau

froide en gouttes.
Tu ne vien-

dras pas, puisque

tu es loin :

pas de risque.
Tu es loin :

je m’ennuie :

je n’entends rien

dans la pluie :
C’est de l’eau

fine ou dure,

passant tôt

ou qui dure.
Je n’y vois

rien. — Entendre

là des voix

en deuil, tendres ?…
Je ne puis :

c’est la pluie

d’un jour gris

qui essuie.

1888.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments