Minoiselle

Où c’qu’est la ‘tit’ minoiselle.

La floretie des minous.

La mignotc si joiselle

Qui florissait parmi nous ?
Où c’qu’est la zouzclle grive

Donl le chant se perlousait

Comme rosée à l’endive

Et myrtille a la forêt ?
La voici sous le pleuvant

De ses bouclettes barlongucs,

Gazouillant à tous les vents

La voyelle et la diphtongue.
Ses fossettes, ses dazettes.

Ses nichettes, ses ouillais.

C’est la prune, c’est l’œillet,

La cerise et l’alouette.
La voici par l’embellie,

Si tontine de maintien,

Qu’on dirait dans la prairie

Une biche du matin ;
Si tontine, si minette

A bourgeonner du tétin,

Qu’on dirait pour ma cueillette,

L’églantine du lopin.
Jouvencelle, colombellc,

Pimprenelle. mirabelle.

C’est elle, ma péronnelle.

Ma donzelle. ma prunelle.
C’est ell’ ma ‘tit’ minoiselle.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments