Les habiles

Qui veut rester fier et debout
Offense les âmes serviles ;
Il faut s’abaisser jusqu’au bout
Pour réussir aux œuvres viles.

J’admirais fort l’habileté ;
Plus tard, je m’en suis dégoûté,
Pour avoir connu les habiles.

Voter pour ce poème!

Henri-Frédéric Amiel Apprenti Poète

Par Henri-Frédéric Amiel

Henri-Frédéric Amiel est un écrivain et philosophe suisse, auteur d'un journal intime exceptionnel tant par son volume que par la valeur et l'universalité de son message.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez-vous emporter par le flux de la créativité. Écrivez, commentez, partagez.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les esprits revêches

Les incomplets