Les Plus Lus

  • Fin du rêve

    Sonnet. Le rêve, serpent traître éclos dans le duvet, Roule autour de mes bras une flatteuse entrave, Sur mes lèvres distille un philtre dans sa bave, Et m’amuse aux couleurs changeantes qu’il revêt. Depuis qu’il […] Plus

  • Ici-bas

    Icibas tous les lilas meurent, Tous les chants des oiseaux sont courts ; Je rêve aux étés qui demeurent Toujours… Icibas les lèvres effleurent Sans rien laisser de leur velours ; Je rêve aux baisers […] Plus

  • Un songe

    Sonnet. Le laboureur m’a dit en songe : « Fais ton pain, Je ne te nourris plus, gratte la terre et sème. » Le tisserand m’a dit : « Fais tes habits toi-même. » Et […] Plus

  • La terre et l’enfant

    Enfant sur la terre on se traîne, Les yeux et l’âme émerveillés, Mais, plus tard, on regarde à peine Cette terre qu’on foule aux pieds. Je sens déjà que je l’oublie, Et, parfois, songeur au […] Plus

  • Le monde des âmes

    À R. Albaret. Newton, voyant tomber la pomme, Conçut la matière et ses lois : Oh ! surgira-t-il une fois Un Newton pour l’âme de l’homme ? Comme il est dans l’infini bleu Un centre […] Plus

  • La chanson des métiers

    Ceux qui tiennent le soc, la truelle ou la lime, Sont plus heureux que vous, enfants de l’art sublime ! Chaque jour les vient secourir Dans leurs quotidiennes misères ; Mais vous, les travailleurs pensifs […] Plus

  • Les Danaïdes

    Sonnet. Toutes, portant l’amphore, une main sur la hanche, Théano, Callidie, Amymone, Agavé, Esclaves d’un labeur sans cesse inachevé, Courent du puits à l’urne où l’eau vaine s’épanche. Hélas ! le grès rugueux meurtrit l’épaule […] Plus

  • Ici-bas

    Ici-bas tous les lilas meurent, Tous les chants des oiseaux sont courts ; Je rêve aux étés qui demeurent Toujours… Ici-bas les lèvres effleurent Sans rien laisser de leur velours ; Je rêve aux baisers […] Plus

  • Les deux vertiges

    Sonnet. Le voyageur, debout sur la plus haute cime, À travers le rideau d’une rose vapeur, Mesure avec la sonde immense de la peur Sous ses genoux tremblants la fuite de l’abîme. De ce besoin […] Plus

  • Tout ou Rien

    Sonnet. J’ai deux tentations, fortes également, Le duvet de la rose et le crin du cilice : Une rose du moins qui jamais ne se plisse, Un cilice qui morde opiniâtrement ; Car les répits […] Plus

  • La voie lactée

    Aux étoiles j’ai dit un soir : « Vous ne paraissez pas heureuses ; Vos lueurs, dans l’infini noir, Ont des tendresses douloureuses ; « Et je crois voir au firmament Un deuil blanc mené […] Plus