Ce n’est plus moy que veult faire …

Ce n’est plus moy que veult faire d’un rien grand’chose ;
Je ne cizelle plus sur l’immortalité
Le soudain changement d’une vaine beauté,
Ornant de deshonneur les vers que je compose ;

Je ne veux plus cacher par la Métamorphose
Cela qui est mortel dessous la déité,
Esclavant follement ma douce liberté :
Pour un malheur subject ma rythme je dispose.

Une dame plus forte a mis hors de prison
Ma jeunesse captive ; elle qui est Raison
S’est remise en la fin dedans sa forteresse :

Là d’une heureuse main bridant la volupté,
Me monstra qu’il ne fault, quand on est surmonté,
Faire de l’imparfaict une saincte déesse.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jacques Grévin

Poemes Jacques Grévin - Découvrez les œuvres poétiques de Jacques Grévin

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots ont le pouvoir de réveiller l'esprit, tel un élixir de Voltaire. Osez commenter.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

La Vendange

Allégorie