Les Plus Lus

  • Maintenant qu’un air doux nous ramene un beau Jour

    Maintenant qu’un air doux nous ramene un beau Jour, Considere, Phyllis, cette Saison nouvelle, Comme elle rit au Ciel, et luy parle d’amour, C’est parce qu’elle est jeune, et parce qu’elle est belle. Cette fleur qui blanchit les arbres d’alentour, Ce n’est pas une fleur qui doive estre éternelle Desja dedans son sein la terre […] Plus

    Lire la suite

  • Ton corps plus doux que ton esprit

    Ton corps plus doux que ton esprit S’exposait hier à ma vue, Et d’un transport qui me surprit Soulageait l’ardeur qui me tue. Ton visage masqué me rit Ainsi qu’au travers d’une nue, Et sous le gant qui la couvrit Ta main m’apparut demi nue. Même pour mieux flatter mes sens De mille plaisirs innocents, […] Plus

    Lire la suite

  • J’ay fait des vers toute ma vie

    J’ay fait des vers toute ma vie Et j’ay toute ma vie aimé ; Ma pauvre veine en est tarie, Et mon coeur en est consumé. J’estois glorieux de te suivre, Pere du sçavoir et du jour, Et croiois aussi que l’Amour Me feroit heureusement vivre. Maintenant près de mes vieux ans J’ay mille repentirs […] Plus

    Lire la suite

  • Je ne vay point aux coups exposer ma bedaine

    Je ne vay point aux coups exposer ma bedaine Moy qui ne suis connu n’y d’Armand ni du Roy ; Je veux sçavoir combien un poltron comme moy Peut vivre n’estant point Soldat ny Capitaine. Je mourrois, s’il falloit qu’au milieu d’une plaine Je fusse estropié de ce bras dont je boy ; Ne me […] Plus

    Lire la suite