Naissance de toi

Que m’importe, à moi que Tu crées, que je sois émané du Soi Que me fait d’être issu de Toi si je ne puis Te nommer Père? Être, à quoi bon, si je ne suis que trop-plein de ton énergie Et non point appelé par Toi parce qu’aimé dès avant d’être? Si ma vie s’écoule sans Toi et sans moi, qu’est-ce que ma vie? S’il me faut croire que Tu n’es que le Roi de ton propre rêve Omnipotent mais comme en songe où rien ne donne corps à rien ? Non, Tu ne rêves pas. Tu Es! Ta raison d’Être est de créer Ma raison d’être hors du Soi est que sans Toi je ne suis pas

Ce n’est pas l’éternel Séjour au-delà de tout au-delà

Ce en dehors de quoi rien n’est et que nul être ne perçoit

Que nul vocable ne saisit bien que par grâce il en rayonne

Ce n’est pas Cela que je sens qui respire à mon rythme en moi

Mais Toi nommabie par amour car c’est ainsi que Tu Te donnes

A qui Tu fais en le nommant la grâce de Te nommer Toi

A qui Tu fais en le nommant la grâce d’être à ta mesure

Et par lequel tout le créé atteint sa pleine dignité

D’Œuvre conçu voulu par Toi pour partager ta Plénitude

Cet univers que Tu parfais l’abolir même en Toi pourquoi Puisqu’en étant son Créateur Tu

T’y engages par ton Verbe Et prends dans l’homme ton agent le risque d’une liberté Qui T’aiguillonne à dépasser comme lui toute finitude Ce n’est point pour amplifier la roue du paon l’illusion Mais pour donner à tout esprit l’espace juste de sa Cause

Que Toi la Cause Tu agis non seulement dans les esprits

Mais avec eux en ouvrier d’un monde auquel comme à ton Être

Tu crois de cette même foi que l’homme y voue au nom de Toi

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments