Délivre-moi, Seigneur, de cette mer profonde

Délivremoi, Seigneur, de cette mer profonde
Où je vogue incertain, tiremoi dans ton port :
Environne mon coeur de ton rempart plus fort,
Et viens me défendant des soldats de ce monde :

Envoiemoi ton esprit pour y faire la ronde,
Afin qu’en pleine nuit on ne me fasse tort
Autrement, Seigneur Dieu, je vois, je vois la mort
Qui me tire vaincu sur l’oubli de son onde.

Les soldats ennemis qui me donnent l’assaut,
Et qui de mon rempart sont montés au plus haut,
Ce sont les arguments de mon insuffisance :

La cause du débat, c’est que trop follement
J’ai voulu compasser en mon entendement
Ton être, ta grandeur, et ta toutepuissance.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jacques Grévin

Poemes Jacques Grévin - Découvrez les œuvres poétiques de Jacques Grévin

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est une baguette magique. Enchantez notre forum de poésie.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Poème jardinier

Une aiguille