J’attends

J’attends le doux veuvage j’attends le deuil heureux

Il a mis en veilleuse ma lampe d’Aladin il m’a appelée menteuse et je ne disais rien

J’attends le doux veuvage j’attends le deuil heureux

En entrant au bordel il a retiré son alliance et là il a choisi

une femme à ma ressemblance
Et puis de tous mes noms et prénoms et surnoms fébrilement il l’a insultée et subitement il l’a fouettée
Avec moi il n’osait

Tu es ma chienne ton seul nom c’est
Fidèle et pour moi fais la belle
Voilà ce qu’il lui disait

J’attends le doux veuvage j’attends le deuil heureux

Et puis

il s’est jeté sur moi

comme sur sa pire ennemie

et il m’a embrassée

et il m’a caressée

et j’étais pleurait-il

tout l’amour de sa vie

J’attends le doux veuvage j’attends le deuil heureux

Déjà mon amoureux lave le sang du meurtre dans les eaux de mes yeux.

(Lu 1 fois, 1 lectures aujourd'hui)
Jacques Prévert

Jacques Prévert

Jacques Prévert est un poète, scénariste, parolier et artiste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite.

Ajoutez votre commentaire