Le ruisseau

Beaucoup d’eau a passé sous les ponts

et puis aussi énormément de sang

Mais aux pieds de l’amour

coule un grand ruisseau blanc

Et dans les jardins de la lune

où tous les jours c’est ta fête

ce ruisseau chante en dormant

Et cette lune c’est ma tête

où tourne un grand soleil bleu

Et ce soleil c’est tes yeux.

image_printImprimer ce poème

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez avis ou analyse!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ma couronne

In deserto