De Domp Jean

Épigramme.

Domp Jean faisait son testament,
Abhorrant le monde et les vices ;
Sa garce lui dit doucement
Qu’il n’oublia point ses services.
Domp Jean, qui n’eut le cœur d’acier,
Lui dit, en montrant son fessier :
Voilà pour toi, ma chambrière !
Allez donc, notaire, écrivant
Que je lui donne le derrière
Dont elle a usé le devant.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments