Les vers Toscans du Cygne Florentin

Les vers Toscans du Cygne Florentin
Ont illustré sa Laure magnifique,
Et sous le nom du verd arbre Delfique
Semant sa gloire au Royaume Latin.

Depuis en Gaule un Sonneur Angevin
Dit sous couleur de l’Olivier Attique,
Sa chere Olive : et sa voix Poëtique
La celebra d’un chant noble, et divin.

Ore apres eus et d’age, et de merite,
Je chante icy ma chaste Marguerite :
Bruyant son los, et ma vive douleur.

Que si leur stile honore un nom estrange :
Qui doutera de la digne loüange
De mon subject, pris d’un rare fleur ?

La Marguerite

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments