Il est vrai, mon amour était sujet au change

Il est vrai, mon amour était sujet au change,
Avant que j’eusse appris d’aimer solidement,
Mais si je n’eusse vu cet astre consumant,
Je n’aurais point encor acquis cette louange.

Ore je vois combien c’est une humeur étrange
De vivre, mais mourir, parmi le changement,
Et que l’amour luimême en gronde tellement
Qu’il est certain qu’enfin, quoi qu’il tarde, il s’en venge.

Si tu prends un chemin après tant de détours,
Un bord après l’orage, et puis reprends ton cours,
Et l’orage aux détours, il survient le naufrage

Une erreur on dira que tu l’as mérité.
Si l’amour n’est point feint, il aura le courage
De ne changer non plus que fait la vérité.

Voter pour ce poème!

Jean De Sponde Apprenti Poète

Par Jean De Sponde

Jean de Sponde, né en 1557 à Mauléon-sur-Soule et mort le 18 mars 1595 à Bordeaux, est un poète baroque basque français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est une aventure. Embarquez avec nous en laissant votre trace.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Du plus malheureux des amants

Son nid