Le rossignol et le prince

Un jeune prince, avec son gouverneur,
Se promenait dans un bocage,
Et s’ennuyait suivant l’usage ;
C’est le profit de la grandeur.
Un rossignol chantait sous le feuillage :
Le prince l’apperçoit, et le trouve charmant ;
Et, comme il était prince, il veut dans le moment
L’attraper et le mettre en cage.
Mais pour le prendre il fait du bruit,
Et l’oiseau fuit.
Pourquoi donc, dit alors son altesse en colère,
Le plus aimable des oiseaux
Se tientil dans les bois, farouche et solitaire,
Tandis que mon palais est rempli de moineaux ?
C’est, lui dit le mentor, afin de vous instruire
De ce qu’un jour vous devez éprouver :
Les sots savent tous se produire ;
Le mérite se cache, il faut l’aller trouver.

Fables

0

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

La lampe dans la chambre …

Le Réséda