Prière

Fantôme qui nous dois dans la tombe enfermer,
Mort dont le nom répugne et dont l’image effraie,
Mais qu’à force de crainte on finit par aimer,
Puisque la vie est vaine et que toi seule es vraie ;

Ô Mort, qui fais qu’on vit sans but et qu’on est las,
Et qu’on rejette au loin la coupe non goûtée,
Mort qu’on maudit d’abord et dont on ne veut pas,
Mais qu’on appelle enfin quand on t’a méditée ;

Ô la peur et l’espoir des âmes, bonne Mort,
Dont le souci nous trouble un temps, et puis nous aide,
Mystérieux écueil où se blottit un port,
Et poison merveilleux où se cache un remède.[…]

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jules Tellier

Poemes Jules Tellier - Découvrez les œuvres poétiques de Jules Tellier

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie se renouvelle avec chaque commentaire. Soyez le souffle de la renaissance.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Chant séculaire

Les arbres