Reflets sur le Lac de Garde

Ô lago ô lalago !
Ô

Himmel!
O

Himmemel !
Une barque imaginaire
sur une vague invisible
Neige dans l’air à peine vue
au flanc des monts
Regarder comme on rêve
ou comme on meurt ou comme on renaîtra
Dingen
im

Niente corrente
Flowers délia mattina
Entre

Sehen and oubli

Je fonds je fuis je finis l’infini.
Sais-tu quel est ce temps qui passe ?

Ce n’est qu’un oiseau son reflet.
Le présent comme souvenu-Ergo sum comme on espère.
Frisson degli giorni im

Ewigkeit

Nebbia sed sorriso

Orgasme with

Ophelia

Venit nox sicut aurora.

Jean Tardieu

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments