Le monde

Le monde que je vois,

N’est plus le monde aimé,

Tous les êtres sont en abois,

Ce sont sûrement des âmes égarées..

 

Loin de ces envies de formidables exceptionnelles carrières,

Ou tout le monde court dans cette grande clairière,

Peu nombreux idiots imbéciles incultes nous sommes ,

a ne voir qu’au final toutes ces ambitions les consomment..

 

Le monde que je perçois..

N’est plus le monde aimé

Tous les êtres sont en abois .

Je me sens déconnecté..

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments