Chant berbère

Mon cœur s’enflamme
En apercevant cette belle dame
Je lui dis viens vers moi
Pourquoi tu t’éloignes ?
Ô, toi fleur d’amour que je désire
Au bout du sentier les ennemis murmurent
Ils tentent de dresser entre nous des murs
Dis leur que même si la terre t’ensevelit
Je te serais fidèle sans que tu me le prie
C’est mon cœur qui te désir
Ignore le, blesse le mais il te désir
Alors viens ne laisse pas cette flamme mourir
Et si tu veux un jour me quitter
Tu devras tout restituer
Tous les souvenirs et les soupirs de ce cœur que tu as
trompé
Mais prend garde à ne pas te retourner
Quand les larmes sur mes joues ruissèleront
Je ne veux pas que tu les regardes couler

(Visited 9 times, 1 visits today)

Ajoutez votre commentaire