Maman : source de vie

Après une nuit mitigée entre douleur et joie
À la lueur du soleil j’ai entendu ta voix
Hâtivement on t’a mis sur mon torse
Dès lors j’ai oublié toutes ces douleurs atroces

Être très délicat, aux rondeurs infimes
Ton souffle a transpercé mon profond intime
Ta chair rougie, après un long combat vers la vie
Tu as enfin quitté ta bulle en ayant l’air ravie

Maman, oui je suis devenue une maman
J’ai ressenti tes douleurs, j’ai vécu ton angoisse
J’ai attendu le même soupir, sans que le temps passe
J’ai prié le bon Dieu en pensant à toi

Je voulais juste que tu sois là
Et que je pleure dans tes bras
Maman, ton enfant est devenu une maman
Et désormais je ne peux que te demander pardon

Voter pour ce poème!

Nérée Beauchemin Apprenti Poète

Par Rhita Benjelloun

Rhita Benjelloun est une poétesse et créatrice de bijoux marocaine, née à Fès le 20 août 1990. Elle commence à écrire vers l’âge de onze ans. Son premier recueil de poésie, « Spectatrice de vie » est publié en 2017.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étoile dans notre ciel poétique. Brillez avec le vôtre.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Silence

L’enfant de mon vivant