Fugue

Une joie éclate en trois
Temps mesuré de la lyre
Une joie éclate au bois
Que je ne saurais pas dire
Tournez têtes Tournez rires
Pour l’amour de qui
Pour l’amour de quoi

Pour l’amour de moi.

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elsa au miroir

Il n’y a pas d’amour heureux