L’araignée du matin

Une fileuse d’artifices

Fait sa toilette à mon carreau

Pour elle pas de dentifrice :

Elle est modeste comme un veau.

Et file file, et tisse tisse,

Ses châles sont pentagonaux,

Son corps, boulette de réglisse,

Est le point noir du jour nouveau.
1967

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Cette lumière peut-elle

Une marée nocturne