Poésie, poètes, ressources et plus

  • Se voir le plus possible

    Sonnet.

    Se voir le plus possible et s’aimer seulement,
    Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
    Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,
    Vivre à deux et donner son coeur à tout moment ;

    Respecter sa pensée aussi loin qu’on y plonge,
    Faire

    Continuer la lecture
    Se voir le plus possible
    Notez ce poème
  • Pourtant, si tu m’aimais

    Pourtant, si tu m’aimais ! si cette raillerie
    Avait jeté racine et germé sourdement ;
    Si, moi qui me jouais, si tu m’avais, Marie,
    De la bouche et du cœur appelé ton amant !

    Si je t’avais trompée, et si j’avais su rendre
    Si puissant et si doux mon sourire moqueur.

    Continuer la lecture
    Pourtant, si tu m’aimais
    Notez ce poème
  • L’amour du mensonge

    Quand je te vois passer, ô ma chère indolente,
    Au chant des instruments qui se brise au plafond
    Suspendant ton allure harmonieuse et lente,
    Et promenant l’ennui de ton regard profond ;

    Quand je contemple, aux feux du gaz qui le colore,
    Ton front pâle, embelli par un morbide attrait,

    Continuer la lecture
    L’amour du mensonge
    Notez ce poème
  • Encore une fois sur le pleuve

    Encore une fois sur le fleuve le remorqueur de l’aube a poussé son cri

    Et encore une fois

    le soleil se lève

    le soleil libre et vagabond

    qui aime à dormir au bord des rivières

    sur la pierre

    sous les ponts

    Et comme la nuit au doux visage de lune

    tente de s’esquiver

    furtivement

    le prodigieux clochard

    Continuer la lecture
    Encore une fois sur le pleuve
    5 (100%) 1 vote
  • Éventail de Mademoiselle Mallarmé

    Ô rêveuse, pour que je plonge
    Au pur délice sans chemin,
    Sache, par un subtil mensonge,
    Garder mon aile dans ta main.

    Une fraîcheur de crépuscule
    Te vient à chaque battement
    Dont le coup prisonnier recule
    L’horizon délicatement.

    Vertige ! voici que frissonne
    L’espace comme un

    Continuer la lecture
    Éventail de Mademoiselle Mallarmé
    Notez ce poème
  • J’aime le souvenir de ces époques nues

    J’aime le souvenir de ces époques nues,
    Dont Phoebus se plaisait à dorer les statues.
    Alors l’homme et la femme en leur agilité
    Jouissaient sans mensonge et sans anxiété,
    Et, le ciel amoureux leur caressant l’échine,
    Exerçaient la santé de leur

    Continuer la lecture
    J’aime le souvenir de ces époques nues
    Notez ce poème
  • La ressemblance

    Sur tes riches tapis, sur ton divan qui laisse
    Au milieu des parfums respirer la mollesse,
    En ce voluptueux séjour,
    Où loin de tous les yeux, loin des bruits de la terre,
    Les voiles enlacés semblent, pour un mystère,
    Eteindre les rayons du jour,

    Ne t’enorgueillis pas, courtisane rieuse,

    Continuer la lecture
    La ressemblance
    Notez ce poème