Mais je ne fus pas compris

À André de la Rivière

Dans quelle corolle as-tu caché tes pouces

Amour muselière et menottes

tu m’empêches de compter les jours

mais les nuits il n’en est pas une que tu ne tigres

un raz de marée lave les maisons

elles sont bleues maintenant

Crête des montagnes où se coupe le souvenir

Il tombe flasque de chaque côté

en éclaboussant mes yeux d’orange

Le nom de Dieu est une plaque de cuivre

bien astiquée à la porte du ciel.

Mais essuyez vos mains avant de prier.

Voter pour ce poème!

Robert Desnos Apprenti Poète

Par Robert Desnos

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est un feu qui brûle dans l'âme. Venez partager votre flamme, à la manière de Paul Éluard.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ode en dialogue des yeux et de son coeur

Quand nous habitions tous ensemble